Archives du mot-clé Coiffure protectrice

Microlocks

Microlocks sur cheveux crepus
Microlocks

De plus en plus, de nombreuses femmes aux cheveux crépus ou frisés décident d’arborer les microlocks comme coiffure protectrice permanente. Finies les séances de soins interminables chez le coiffeur ; pour beaucoup, les microlocks sont une aubaine quand on n’a pas envie ou supporte mal des coiffures avec rajouts et préfère un look totalement naturel. Pour autant microlocks sont-ils synonyme de « simplicité » ? Quels sont les secrets de cette coiffure de plus en plus en vogue chez les nappys ? Continuez la lecture, on vous dit tout !

Qu’est-ce que les microlocks ?

Egalement connus sous le nom de dreadlocks micro, les micro locks sont une forme de coiffure afro qui consiste à maintenir les cheveux enfermées, enroulées sous des tresses de tailles plus petites que les dreadlocks traditionnelles. Elles sont plus petites et plus définies que les dreadlocks, sans compter qu’on les realise sans aucun rajouts, uniquement avec les cheveux naturels.

Pour la petite histoire …

C’est une tendance plutôt récente au sein de la communauté afro qui serait apparue depuis les années 2000. On les considère également comme une variation plus moderne des dreadlocks traditionnelles associées à la culture Rastafari, née en Jamaïque dans les années 1930. Pour eux, les dreadlocks sont un symbole d’identité culturelle et religieuse. Ils ont popularisé cette coiffure à travers le monde.

Microlocks, la technique

La méthode la plus courante pour créer des microlocks est appelée « twist and rip » (torsion et déchirement). Elle consiste à tresser ou à enrouler des mèches de cheveux de manière serrée, puis à les « déchirer » pour créer des verrous de tailles plus petites. Elle peut être réalisée à la main ou à l’aide d’outils tels que des épingles à cheveux ou des peignes à dents fines.

(…) faire appel à un professionnel

il est très déconseillé de se réaliser soi-même la coiffure car une mauvaise exécution peut vraiment casser les cheveux (et pas qu’un peu !). Alors les filles on laisse tomber les grandes aventures et c’est toujours mieux de s’en remettre à un professionnel ; surtout que vu le temps de réalisation, il faudrait vraiment avoir beaucoup de courage pour se réaliser cette coiffure soit même …  

Une fois les microlocks créées, il est important de les entretenir régulièrement pour maintenir leur forme et leur définition et cela inclut des passages réguliers chez le coiffeur pour rafraichir la coiffure, ou l’utilisation d’huiles et produits d’entretien adaptés . Par contre, certains produits peuvent plutôt abimer les tresses, alors vaut mieux bien les choisir (tout est permis mais tout dépend de sa texture de cheveux 😉 )

« L’avantage des microlocks c’est surtout leur taille « 

Les tresses sont tellement petites qu’elles ne donnent pas l’impression que les cheveux sont tressés. Du coup, on peut les coiffer de plusieurs manières en faisant des boucles, des nattes, des chignons, avec des accessoires tels que des perles ou rubans etc.

Les microlocks font-ils pousser les cheveux ?

Comme toute coiffure protectrice, les microlocks peuvent  aider à retenir de la longueur.  Les microlocks enroulent les mèches de cheveux de manière serrée, ce qui permet de maintenir les cheveux hydratés en empêchant l’évaporation de l’humidité. Elle aide aussi à prévenir la casse et les pointes fourchues en protégeant les pointes des dommages causés par les frottements et les éléments extérieurs et empêche les nœuds et les enchevêtrements à l’origine de la casse lors du peignage ou brossage des cheveux.

Les microlocks ne permettent donc pas de faire pousser les cheveux mais plutôt de limiter la casse fréquente liée à une manipulation mauvaise et/ou excessive, aux agressions extérieures (vent sec, frottement des pointes) etc. Beaucoup de femmes sur la toile qui ont décidé d’opter pour cette coiffure disent avoir pu constater une grande pousse après avoir gardé leur coupe pendant des mois. D’autres les porte même de façon permanente durant des années et sont émerveillées par l’évolution.

Il faut tout de même noter que la croissance des cheveux dépend de nombreux facteurs tels que les gènes, l’alimentation et les soins capillaires. En toute chose, il faut avant tout veiller à maintenir une bonne alimentation, prendre soin de ses cheveux constamment et faire des soins adaptés. Dans le cas des microlocks, seul un professionnel peut aider à leur entretien et conseiller sur les produits à utiliser.

Microlocks : quels coûts ?

Le coût de la réalisation des microlocks peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs tels que la région où l’on se trouve, la longueur et la densité des cheveux ou tout simplement le salon de coiffure. En général, il se situe entre 50 et 60 euros pour une tête entière, et donc 30 et 40 euros pour une demi-tête.  Plus les cheveux sont longs et épais, plus le prix augmente car cela prendra plus de temps et d’efforts pour créer les « verrous ». En moyenne, il faut compter entre 8 à 20h de temps de réalisation.

Il faut également tenir compte des séances de rendez-vous fréquents chez le coiffeur pour rafraîchir et entretenir la coiffure. Ces coûts d’entretien dépendent aussi de la fréquence avec laquelle on retouche les cheveux et leur longueur.

Alors les filles, les microlocks on teste ?

Pourquoi varier les coiffures protectrices est important ?

Les coiffures protectrices sont comme leurs noms l’indiquent, des coiffures permettant de protéger le cheveu des agressions extérieures  telles que les températures élevées ou basses et de réduire leur manipulation excessive. Des coiffures avec rajouts (braids, extensions, tissages etc.) aux coiffures sans (twists, chignon, tresses au fil, nattes plates etc.), y compris les perruques protectrices, bonnets et  foulards que l’on peut porter de temps à autre etc., il en existe une multitude. Néanmoins pour qu’une coiffure puisse être véritablement protectrice, il est très important, en plus de veiller au fait qu’elle soit bien réalisée casse ni tension pour le cheveu, à varier les coupes de temps en temps.

Dans cet article, découvrez  les raisons pour ne plus jamais vous laisser aller à cette mauvaise habitude de porter tout le temps le même type de coiffure les filles ☺️ 

Raison numéro 1 : Eviter le même type de pression sur le cheveu

A force de refaire la même coiffure encore et encore, les cheveux les plus sollicités durant la réalisation finissent par se fragiliser plus que les autres et à se casser. C’est par exemple le cas des pertes de cheveux sur la devanture de la tête.  Généralement ces alopécies sont dues aux coiffures répétées avec extensions telles que les braids ou tissages, ou encore au port excessif de perruques, foulards, chapeaux ou bandeaux.  

Raison numéro 2 : Conserver la longueur

Cet avantage découle directement du précédent car le fait d’alterner entre petites nattes et tresses au fils par exemple, permet de  laisser un petit repos au cheveu. Et, ce changement du niveau de traction  aura pour effet  de limiter la casse et donc de mieux conserver la longueur.  

Raison numéro 3 : Favoriser la pousse des cheveux

Encore une fois, il s’agit là d’un avantage qui découle de la première pour la simple raison que varier très souvent les coiffures permettra de « traiter » son cuire chevelu différemment. Ce qui contribuera à mieux  stimuler la circulation sanguine à la racine et ainsi favoriser la pousse des cheveux.

Et vous, connaissez d’autres raisons pour lesquelles il est important de varier les coiffures protectrices ? Est-ce votre cas ?

N’hésiter pas à  laisser le commentaire.

Source photo: Photo de Barbara Olsen provenant de Pexels

Les perruques protectrices

Avec les temps qui courent, il n’est pas toujours facile de porter ses cheveux afro au naturel tous les jours de la semaine. Lorsqu’il fait froid, on n’a qu’une seule envie celle de se blottir au chaud sous des pulls et des bonnets. Rajouté à cela le vent qui assèche les cheveux et  la fraicheur de l’eau (pour celles qui comme moi se lavent les cheveux à l’eau froide), c’est vraiment la saison où on aimerait plus que possible ne pas avoir à les manipuler. Les coiffures protectrices représentent donc une bonne alternative pour passer ce temps et aujourd’hui, celles qui nous intéressent ce sont les perruques protectrices!

L’utilité

La perruque, c’est ce bonnet qui nous donne plus d’allure et de style qu’un bonnet classique. Toutefois, il existe quelques règles pour que celle-ci puisse jouer définitivement un rôle protecteur et non pas destructeur pour les cheveux:

Règle numéro 1 : Ne jamais porter une perruque au-delà de deux semaines

Eh oui les filles, bien qu’une perruque soit vraiment pratique parce qu’elle permet de laisser ses cheveux au repos pendant un bon moment, il est fortement recommandé de ne pas continuer à en porter sur plus de 2 à 3 semaines. La plupart du temps, les perruques possèdent un chapeau qui entoure la tête et à la longue cela contribue à fragiliser et casser la devanture des cheveux (les baby hairs). Il en est également de même pour les foulards et les bandeaux etc.

Règle numéro 2 : Eviter les perruques à colle

Bien que ce soit vraiment la tendance en ce moment, il serait préférable les filles, de ne pas opter pour ce modèle de perruques qui à cause de la colle ont tendance à arracher les baby hair.

Règle numéro 3 : Eviter les nattes trop serrées sous la perruque

Pour favoriser la pousse des cheveux, les nattes sous la perruque doivent être bien hydratées et pas trop serrées à la racine. On peut aussi rajouter entre les lignes une huile spéciale pour accélérer la repousse et vaporiser de temps en temps pour hydrater.

Règle numéro 4 : Porter son chapeau à un centimètre de la devanture des cheveux

Cette règle, je l’ai un peu rajoutée mais c’est de loin la technique que je préfère le plus pour protéger mes babys hair. Elle dépend aussi beaucoup de la coupe de la perruque mais dans mon cas, je réussis toujours à les coiffer à un centimètre de la devanture de mes cheveux.

Et voilà, les filles ! Comme vous l’aurez compris, porter une perruque ne signifie pas ne plus prendre soin de ses cheveux. C’est juste un petit moment où l’on aura à moins les manipuler. Néanmoins, il est important de garder toujours de bons gestes si l’on veut faire de sa perruque une coiffure protectrice et non pas destructrice !

Idée coiffure protectrice

En image, retrouve une petite idée de coiffure protectrice toute simple, avec ses cheveux afro complètement au naturel: des tresses au fil relâchés! C’était ma coiffure protectrice de la semaine et bien que toute simple, je l’ai un peu habillée avec quelques accessoires pour cheveux.

Le résultat en image:

Aimerais-tu recevoir plus d’articles sur les accessoires pour cheveux?

N’hésites pas à nous laisser un commentaire  😊

Comment teinter sa perruque synthétique?

Hello les filles, aujourd’hui je partage avec vous une petite astuce qui m’a été très utile cette semaine et je pense devrais plutôt vous intéresser: comment teinter sa perruque synthétique!

Certes, avec la tendance qui est au toujours plus « naturelle » avec les mèches 100% human hair brésiliennes, indiennes et autres … il est plutôt rare de penser à sa vielle perruque synthétique qu’on a rangé au placard depuis déjà bien longtemps. Mais pourtant, je suis persuadée que cette astuce pourra vous sauver la mise un jour et aider à changer de style de temps en temps. D’autant plus qu’elle marche également sur les mèches pour braids … (des idées ?😏  )

Le matériel nécessaire

Pour la réalisation, il vous faudra:

  • Un marqueur ou feutres de la couleur de votre choix
  • De l’eau du robinet
  • Un vaporisateur
  • Des gants

Dans le cas des mèches synthétiques, la teinture classique n’a aucun effet alors inutile de s’y essayer les filles  😉 

La réalisation

Avant toute chose, le port des gants est indispensable pour éviter de se tâcher les mains. Le procédé consiste en la préparation d’une solution contenant de l’eau imbibée de l’encre des marqueurs que l’on vaporisera ensuite sur les mèches jusqu’à obtention de la teinte souhaitée. Les principales étapes sont

1.Extraire l’encre à l’intérieur du marqueur

Selon le marqueur ou le type de feutre choisi, la démarche peut être réalisée de différentes manières. Dans mon cas, mon marqueur s’ouvrait par le bas. Puis grâce à une pression sur la partie externe, j’ai pu retirer le « widget » contenu à l’intérieur.

2. Remplir le vaporisateur d’eau

3. Insérer le « widget » dans le vaporisateur

Au bout de quelques minutes, l’eau prend la teinte de la couleur de l’encre.

Pour accélérer l’écoulement de l’encre hors du « widget », remuez plusieurs fois le mélange.

4. Vaporiser

Une fois la solution préparée, vous pouvez à présent la vaporiser sur vos mèches en commençant par la racine si vous désirez avoir une teinte uniforme.

5. Sécher le tout à l’air libre (de préférence)

Si le temps qu’il fait n’est pas assez clair pour un séchage au soleil, utilisez un sèche cheveux réglé à froid.

6. Rincer les mèches dans de l’eau claire puis remettre au soleil pour un nouveau séchage total

Et voilà, c’est terminé et prêt à l’emploi: ta nouvelle coiffure stylée.

Dans mon cas, je voulais davantage obscurcir les mèches. J’ai opté pour des ondulées pour garder un style de cheveux afros – bouclés.

Mon résultat en image

Cet image représente une perruque dont la couleur a été assombri pour expliquer comment teinter sa perruque synthétique?!
Teinture perruque synthétique

SAMEDI – STORY TIME n°4: Un hiver ravageur

Hello,

J’espère que tu vas bien.

Aujourd’hui c’est Samedi- Story time, alors et si on se faisait des confidences?

Pour commencer, je dois t’avouer que j’ai un peu le moral à plat ces derniers temps (capillairement parlant) car l’hiver de cette année aura été très rude pour moi. Je t’explique:

Avec le froid, mes doigts deviennent hyper sensibles, rougissent, gonflent et se mettent à démanger. Habituellement, chaque année je vis cela durant les 2 ou 3 derniers mois de la saison où il fait le plus froid, c’est-à-dire entre les mois de Janvier et Mars. Puis, quand revient un petit peu la chaleur, cela s’apaise et tout rentre dans l’ordre.

Comment je tiens durant cette période ?

J’ai pris l’habitude depuis maintenant plusieurs années d’appliquer constamment de la vaseline sur les mains et les pieds que l’on soit en Été ou en hiver, pour les garder hydrater et les réchauffer un tout petit peu car ils sont toujours froids de nature. Aussi, durant cette période de froid prolongée, j’ai toujours ma vaseline avec moi bien que je dois l’avouer, cela n’est pas très efficace pour stopper complètement les rougeurs et gonflements.

Malheureusement, cette année il a particulièrement fait froid (au cas où tu l’aurais remarqué) et mes doigts en ont été extrêmement affectés. A l’heure actuelle où je te parle, bien que le temps ce soit déjà pas mal réchauffé, ils sont toujours très rouges et gonflés.

Quel lien avec les cheveux?

Pour t’être abonné à un blog sur les cheveux, tu dois sûrement être entrain de te demander  » quel est le rapport dans cet histoire avec les doigts qui gonflent et les cheveux? » Et bien c’est tout simple! Avec le froid intense de cette année, je n’ai malheureusement pas pu faire de soins sur mes cheveux. J’ai un petit peu abandonné les masques en fin de semaine et les séances d’hydratation quotidiennes et de démêlage; pour ne pas laisser mes doigts exposés longtemps au froid ambiant et à la fraicheur de l’eau.

Résultat: j’ai eu énormément de casse!

La morale de l’histoire

Je dois t’avouer que si dans mon cas, cet hiver a été aussi dramatique, c’est parce que je n’ai pas réellement l’habitude de porter longtemps des coiffures protectrices. Certes, j’ai eu à faire quelques fois des crochets braids mais la plupart du temps, je tenais mes cheveux en afro puff ou chignons et sans effectuer de masques avant les shampoings que je réalisais en moyenne toutes les semaines.

Comme tu l’auras compris, bien protéger sa chevelu en hiver est très important quand on veut garder des cheveux sains et maintenir la longueur. L’usage de coiffures protectrices est un « must » et principalement des coiffures avec rajouts telles que: des mèches, des tissages, des perruques, des crochets … qui recouvriront totalement les cheveux et les éviteront de s’assécher. Effectuer des soins profonds hydratants au moins une fois par mois est également fortement recommandés.

Voilà, c’était ta petite astuce du jour en espérant qu’elle te sera utile.

Surtout n’hésites pas à laisser un commentaire si jamais tu connais d’autres soins et gestes efficaces pour mieux prendre soin de ses cheveux en hiver et /ou lutter contre les allergies au froid.

Ma coiffure protectrice de la semaine: des tresses au fil avec de la laine

Hello,

J’espère que tu vas bien

Aujourd’hui je veux partager avec toi ma |coiffure protectrice de la semaine: des tresses au fil avec de la laine. Simple, et rapide à exécuter (1 de temps maximum), elle est très facile à porter et peut se réaliser soi-même. La mienne, je l’ai réalisée avec de la laine brésilienne qui donne un superbe rendu mais par contre glisse rapidement. Ce qui ne permet de conserver la coiffure très longtemps. J’ai opté pour de grosses sections et comme tu pourras le voir sur ces images, après une semaine elle est déjà bien abimée.

Les tresses au fil sont une très bonne coiffure protectrice facile et rapide à exécuter. Mais, pour la coiffure puisse tenir longtemps, choisis bien le type de laine mais aussi l’épaisseur des tresses. Plus elles seront petites, plus longtemps la coiffure pourra tenir.

Allez je te laisse. C’était ta petite astuce coiffure du jour.

Passes un bon weekend et surtout n’oublies pas …

Restes connecté  😎 

Comment garder ses cheveux afro en hiver?

En hiver, il faut reconnaître que le temps qui fait n’est pas toujours propice pour porter ses cheveux afro au naturel tous les jours . Dans cet article, découvres comment garder ses cheveux afro durant cette saison de grand froid.

Astuce n°1: Les coiffures protectrices

L’hiver, c’est le moment de réveiller un peu ta créativité! Il existe une multitude de coiffures protectrices avec ou sans rajouts qui te permettront de moins manipuler tes cheveux durant cette période et surtout limiter leur déshydratation. Surtout n’oublies pas qu’une coiffure protectrice ne doit pas être gardée plus de 3 semaines à 1 mois. Au-delà, elle fragilisera plutôt la fibre capillaire et te fera plus de mal que de bien.

N’hésites pas à visiter la rubrique  » Coiffure » pour découvrir quelques unes de nos inspirations.

Astuce n°2: Les foulards ou bonnets

Pour changer, tu peux opter de temps en temps pour des foulards ou bonnets qui sublimeront également tes tenues. Pour les foulards, choisis de préférence des foulards en satin qui ne déshydratent pas les cheveux contrairement au coton. Evites néanmoins d’en porter durant toute la journée et plusieurs jours consécutifs durant la semaine pour permettre à tes cheveux de s’aérer.

Astuce n°3: Des soins intensifs ponctuels

Avec le froid, il faut avouer qu’il n’est pas toujours facile de se laver les cheveux tous les weekend comme c’était le cas en Été. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il faut arrêter d’en faire mais bien au contraire . En hiver, plutôt que de faire des soins hebdomadaires, opte plutôt pour des soins intensifs que tu feras une à 2 fois le mois avant de refaire ta coiffure protectrice.

De nombreux soins et coiffures protectrices spécial hier sont à découvrir sur Nappy21 alors , n’oublies pas …

Restes connecté 😎

Des crochets braids protecteurs

En matière de coiffures protectrices, les crochets braids ou rajouts de tresses sont de loin l’une des coiffures les plus efficaces pour protéger ses cheveux afro. Mais pour qu’ils soient réellement protecteurs, il faut que les nattes soient le moins serrées possibles; au quel cas cela provoquera de la tension au niveau des racines et donc de la casse plus tard. Fais encore très attention à tes baby hair (petits cheveux de devant) afin qu’ils ne soient pas très serrées. Souvent pour que la coiffure dure longtemps, on a tendance à tout faire pour natter jusqu’à la plus petite tige de cheveu et crois-moi bien que cela te fera plus de mal que de bien à la longue.

Ehh oui, avant que je n’oublie! Evites aussi de choisir des braids trop lourds et qu’ils soient trop rempli sur la tête car en plus de causer de la casse, ils finiront par te causer de bons mots de tête … à la longue!

Crochets braids

PS: Pour favoriser la pousse de tes cheveux et rendre cette coiffure véritablement protectrice, je ne te conseille que de la garder pas plus de 3 semaines (comme toute les coiffures protectrices d’ailleurs)

Allez je te laisse, passes un bon weekend

Et surtout n’oublies pas …  😎 

Coiffures protectrices: Comment réaliser des twists protecteurs?

Encore connus sous le nom de vanille, les twists sont une coiffure protectrice très populaire. Que l’on ait des cheveux crépus ou frisés et même défrisés, c’est l’une des coiffures que l’on a déjà eu à faire au moins une fois dans sa vie. Les filles l’adorent surtout pour sa simplicité et sa rapidité d’exécution mais aussi car une fois défaite, elle permet de donner de très belles boucles aux cheveux afro naturels. Elle n’est pas mal aussi pour les garçons qui adorent les tresses et aiment essayer de nouveaux styles.

De mon côté, je dois t’avouer que cela doit faire près de 8 ans maintenant (depuis le secondaire) que je ne m’étais plus faite de twists, sans aucune raison particulière (je te rassure). Alors Samedi dernier, je me suis laissée allée et voici quelques images de ma coiffure protectrice de la semaine.

En réalisant moi-même cette coiffure, j’ai eu à faire quelques petites remarques que je tenais absolument à partager avec toi. Pour que tes twists soient vraiment protectrices pour ta chevelu, voici quelques points que tu ne dois absolument pas négliger:

1- Bien démêler tes cheveux

Avant de te coiffer, prends bien le temps de démêler soigneusement tes cheveux. Pour cela tu peux commencer par un Wash-n go en lavant tes cheveux avec un après shampoing puis suivre cette technique pour un démêlage efficace et sans casse (lien: https://nappy21.com/2020/07/11/comment-se-demeler-les-cheveux-de-maniere-efficace/ )

2- Etirer tes cheveux au fil

Si tu as des cheveux 100% crépus comme moi, je peux te conseiller une fois terminé de démêler tes cheveux, de les étirer au fil pour qu’ils ne shrinkent (rétrécissent) pas totalement avec les twists.

3- « Twistes »

Après avoir parfaitement étirés tes cheveux, tu peux maintenant réaliser ta coiffure protectrice mais pour cela, voici une petite astuce qui va te sauver la vie (ou plutôt celle de tes cheveux:) ). Au moment de réaliser tes tresses, évites d’enrouler chacune des deux sections du cheveux sur elles même avant de les twister ensemble comme on le fait quand on se fait des rastas avec des mèches. Certes cela donne plus de définition à la coiffure mais en le faisant, tu auras plus de difficultés à défaire les boucles et cela causera plus de casse. Préfères plutôt les twists « loose » en enroulant les deux cheveux simplement l’un avec l’autre. Ils te prendront beaucoup moins de temps et te donneront deux fois plus de volume que les twists « définis ».

3 types de twists + twist-out sur cheveux crépus courts 4b-4c - YouTube
@esthernelsa

Cette astuce est valable surtout si tu as l’habitude ou prévoit de réaliser des petits twists comme les miens car plus c’est petit, plus ça fait des nœuds et bonjour la casse!

Voilà c’est tout pour aujourd’hui et j’espère que ma petite astuce t’aura été utile.

N’hésites pas à me laissez un commentaire si jamais tu as des remarques ou de meilleures idées de coiffures protectrices.